Le site bien informé Business Traveller, spécialisé dans le tourisme, s’interroge sur les modalités des « bulles de voyage » que la Thaïlande envisage de former avec des pays et des régions qui ont réussi à contenir le Covid-19. Il s’agit de réserver l’entrée dans le royaume aux ressortissants des pays ayant le même taux de contamination. Mais à l’heure où un retour du virus pourrait se profiler en Chine, notamment à Pékin, la signification de ces «bulles» laisse perplexe.

Nous rediffusons ici une information de Business Traveller, dont nous vous recommandons la lecture

Selon le Bangkok Post, la Thaïlande pourrait rouvrir ses frontières à certains pays considérés comme sûrs. On parle de la Nouvelle-Zélande, du Cambodge, de la Chine, d’Hong Kong, de Macao, du Japon, du Laos, du Myanmar, de la Corée du Sud, du Vietnam et de certains pays du Moyen-Orient.

En vertu du plan proposé, chaque pays adopterait des mesures de « contrôle de la santé » pour les voyageurs. Les modalités de ces contrôles, et l’application de ces derniers aux différentes catégories géographiques de voyageurs n’est toutefois ni claire, ni précise.

L’article ajoute que le ministre thaïlandais de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, a déclaré aux journalistes que les touristes arrivant en Thaïlande « doivent être contrôlés de nouveau » lorsqu’ils arrivent dans le pays, mais que « leur mise en quarantaine ne serait pas nécessaire ». Ils auraient également besoin d’une assurance médicale, a-t-il ajouté.

Selon un rapport de situation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié le 14 juin, la Thaïlande a signalé un total de 3135 cas confirmés au coronavirus.

Le pays n’a signalé aucune nouvelle infection ou décès par coronavirus le lundi 15 juin, et c’est la deuxième fois en cinq jours qu’aucun cas n’a été signalé. Cela fait plus de 21 jours qu’il n’y a pas eu de transmission locale, selon Reuters.