La Thaïlande envisage de subventionner les dépenses de vacances sur son territoire pour soutenir le secteur du tourisme après que la réaction internationale face à l’épidémie de Covid-19 a mis un coup d’arrêt au voyage international.

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mardi un train de mesures d’une valeur de 22,4 milliards de bahts (638 millions d’euros), lors de la réunion hebdomadaire des ministres.

Le tourisme représente plus de 10% d’une économie dont la croissance devrait se contracter de 5% à 6% cette année, selon les prévisions officielles, un recul inédit depuis la crise financière asiatique de 1997-98.

“La relance du tourisme intérieur va contribuer à soutenir l’économie aux troisième et quatrième trimestres, car elle augmentera les dépenses”, a déclaré aux journalistes le ministre des Finances, Uttama Savanayana.

L’enveloppe est destinée à faciliter le voyage intérieur au cours des quatre prochains mois, en subventionnant les vacances des professionnels de santé, mais aussi en prenant en charge une partie du prix des chambres d’hôtel, de la restauration et des transports, a déclaré Traisulee Traisoranakul une porte-parole du gouvernement, lors d’un point de presse.

Le train de mesures, qui sera déployé de juillet à octobre, comprend trois volets.

Le premier, d’une valeur de 2,4 milliards de bahts, consiste à subventionner les vacances sur le territoire des professionnels et volontaires de santé qui représentent quelque 1,2 million de personnes, toujours selon la porte-parole du gouvernement.

Ensuite, une enveloppe de 18 milliards de bahts sera destinée à subventionner 5 millions de nuitées d’hôtel à hauteur de 40% du prix de la chambre d’hôtel et jusqu’à 3.000 bahts en nourriture et autres services.

Enfin, avec les deux milliards restant, le gouvernement veut offrir des réductions de 40% sur les billets d’avion et de bus dans la limite de 1.000 bahts, a indiqué Traisulee Traisoranakul, ajoutant qu’il restait encore un certain nombre de détails à préciser.

La Thaïlande, qui a signalé jusqu’ici 3.135 infections et 58 décès depuis janvier, a levé lundi un couvre-feu sur tout le pays et assoupli les restrictions.

Les arrivées de voyageurs étrangers pourraient chuter de 65% dans le pays d’Asie du Sud-Est cette année en raison de la panique autour de l’épidémie, selon la Tourism Authority of Thailand.

La Thaïlande n’a accueilli aucun touriste étranger en avril, date à laquelle elle a interdit les vols internationaux de passagers, une interdiction qui court jusqu’à fin juin. L’année dernière, les touristes internationaux ont contribué à 11,4% du PIB tandis que le tourisme intérieur représentait 6%.

La Thaïlande envisage de renouer avec le tourisme international en commençant par instaurer des “bulles de voyage” avec des pays ayant comme elle réussi à contenir le virus. Mais aucun calendrier n’a encore été fixé.